Apparemment, Facebook, un des réseaux sociaux le plus utilisés du monde paie moins d’impôtqu’il ne le devrait. Cela est intrigant puisque 25,5 millions de français se connectent chaque mois et encore plus dans le monde entier.

Quelques explications sur les revenus de Facebook

En gros, Facebook pratique l’optimisation fiscale pour pouvoir payer moins d’impôtet ainsi ne pas divulguer ses bénéfices. Cette optimisation fiscale lui permet de réduire de 99 % sa facture. Même si ses activités sont florissantes, il est possible pour eux de mentir pour échapper au gonflement lors du paiement des impôts. Si on tente d’évaluer les revenus de celui-ci, il devrait valoir approximativement 266 millions d’euros, donc il devrait payer 35millions au fisc alors que ce n’est même pas le cas en 2015.

Mode de paiement

Pour pouvoir payer moins d’impôt, chaque multinational doit installer un siège social à l’étranger. Cependant, il faut choisir un endroit fiscalement favorable. Pour se faire, il l’a installé en Irlande et aux iles Caimans. Les internautes ne paient pas directement depuis la France, mais vers l’Irlande. C’est ce que tout le monde pense, la vérité c’est que l’argent est envoyé aux iles Caimans dans une filiale qui utilise la boite aux lettres d’un cabinet d’avocat Appleby.

Comment empêcher l’optimisation fiscale ?

Ce que ces multinationaux sont en train de faire s’appelle « une fraude fiscale », afin que cela cesse le gouvernement chercha un moyen radical et favorable pour la France. Pour les contraindre à payer normalement une impot, le gouvernement français désire territorialiser l’impôt. Cela engendrera le paiement de taxe normale à partir de leurs activités réelles en France. Ce ne sera pas chose facile à les obliger à payer, mais c’est tout à fait possible. La réponse sur cette nouvelle loi sera donnée dans quelques mois.